Slimane Azayri

Slimane Azayri

"Le véritable niveau du dinar est proche du marché informel ", selon l'ancien ministre du commerce, Benmeradi

Il est pour le moins paradoxal qu’un membre du gouvernement:

1- mette en cause le dispositif de cotation du dinars qui, pourtant, est toujours en vigueur;

2- Encourage les acteurs cachés et les utilisateurs du marché parallèle des changes à attaquer encore et toujours le dinar par le seul fait d’attribuer (au dit marché) une efficience qu’il dénie au dispositif officiel dont il est sensé être l’un des défenseurs;

3- Pousse à la poursuite de la dégringolade du dinar comme le ferait n’importe quel spéculateur du marché informel.

Trois mauvais coups dans le dos sont ainsi portés à la monnaie nationale. Ne dit-on pas que « on est jamais trahi que par les siens » ?

 



15/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres