Slimane Azayri

Slimane Azayri

"L'argent sale sera-t-il l'alternative à un pouvoir finissant en Algérie ?"

A mon avis, le mode affirmatif convient mieux que le mode interrogatif: l'argent sale - c'est-à-dire qui résulte des différentes pratiques d'enrichissement illicites - se présente déjà depuis quelques années ( dès le début des années 2000 et, ensuite, avec culot et arrogance depuis le coup de force du troisième mandat présidentiel)  comme alternative au pouvoir actuel. Sinon comment expliquer les multiples scandales de détournement des ressources publiques qui voient leurs auteurs ni poursuivis en justice ni encore moins condamnés, ce, en commençant par les grosses pontes impliquées dans l'affaire Khalifa.  L'argent sale est déjà un acteur central du pouvoir.



18/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres