Slimane Azayri

Slimane Azayri

Mon grand-père, Chavane ath Elhadj n' Aourir ath Menguelleth (1898-1982).

Grand-père.JPG

Mon grand-père, Chavane ath Elhadj n' Aourir ath Menguelleth (1898-1982). 
Voici quelques informations sur sa vie:
- Il maîtrisait toutes les tâches de l'agriculture traditionnelle: élevage,surtout bovin, arboriculture, céréaliculture, apiculture, chasse (rarement avec une arme à feu, plutôt à l'aide de différents pièges), etc. . 
- Il avait une force physique exceptionnelle et la garda en partie jusqu'à la vieillesse du fait qu'il n'abandonna jamais le régime alimentaire traditionnel, semblable au fameux régime méditerranéen.
- Il suivit une formation de forgeron à l'école manuelle créée par les français à Michelet (actuelle Aïn El Hammam). Il exerça ce métier dans la dite ville des années durant.
- Avec la première guerre mondiale, Il fut mobilisé par l'armée française pour une période de trois années.
- Dans les années 1930, il travailla en France, notamment dans les chantiers de réalisation des voies souterraines du métro parisien.
- Durant la guerre de libération, il fut membre de l'organisation civile du FLN (OCFLN). Fait prisonnier et torturé durant l'opération "jumelles" engagée par l'armée française en wilaya III en 1959 - 1960, il échappa miraculeusement à la mort et  se réfugia à Alger chez de lointains parents.
- Durant la plus grande partie de sa vie, passée au village d'Aourir, il exerça occasionnellement le métier d'arracheur de dents, de soigneur d'animaux domestiques (vu l'absence de dentistes et de vétérinaires à l'époque) et de marchand de bestiaux dans différents souks ou marchés hebdomadaires de la région (achats et ventes pour le compte de villageois).
- Il était considéré comme l'un des sages du village dont le nombre dépassait rarement celui des doigts de la main. A ce titre, il veillait à l'application du kanoun kabyle et jouait, selon les cas, les rôles de médiateur et de conciliateur. Il lui arriva aussi de faire partie d'un comité d'arbitres ("ljemaa" en langue kabyle) chargé de trouver des solutions - obligatoires pour les parties adverses - aux litiges les plus graves qui auraient, sans cela, eu des issues violentes ou été soumis à la justice de l'Etat.

 
 


30/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres