Slimane Azayri

Slimane Azayri

Algérie : Ahmed Ouyahia appelle à la privatisation des entreprises publiques

Oui, d’accord avec Said Djaâfar, la police politique est toujours là. A moins qu’il se soit produit une révolution politique que les algériens n’aurait ni vue passer ni encore moins faite. Un miracle, en un mot.

2- Ce qui est dommageable pour tous les algériens est que les entreprises publiques soient devenus des « danseuses » et « danseurs » entretenus par le Trésor public qui y a engloutis des centaines de milliard de dinars depuis les années 1980 à nos jours. Il s’agit donc de dépasser les a priori idéologiques qui opposent nos libéraux (plus libéraux que les libéraux du monde entier) à  nos dirigistes ( plus socialistes que les socialistes du monde entier) et de s’entendre sur une stratégie industrielle qui encourage la croissance et la diversification tout en réduisant le recours à tout-va aux ressources publiqes.

 



16/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres